Un sous-marinier sur les rangs de la liste « Fréjus Réunie » : le Contre Amiral (2S) Jean-Louis Barbier
02/01/2020

Ayant quitté le service actif dans la Marine il y a une dizaine d’années, et terminé comme contre-amiral, j’ai choisi Fréjus, que je connaissais déjà, comme dernier port d’attache. Et j’ai été séduit : il fait bon vivre à Fréjus.

Une longue carrière dans les forces sous-marines au cours de laquelle j’ai commandé trois sous-marins et la base sous-marine de Toulon, mes activités récentes au sein d’un grand industriel et mes actuelles activités d’expert judiciaire près la Cour d’appel d’Aix en Provence, agréé par la Cour de cassation, m’ont permis d’acquérir une grande expérience des dossiers, que je souhaite mettre au service de Fréjus. Certes, il n’y a pas de sous-marins à Fréjus. Mais la Marine est une telle école de formation, de méthode, de management et de rigueur qu’elle ouvre bien des portes.

Il n’est de richesses que d’hommes. A de multiples occasions, j’ai pu découvrir l’homme qu’est David Rachline, accueillant, déterminé, travailleur infatigable, à l’écoute, un décideur et l’homme de la situation  par gros temps.

J’ai pu observer le cap suivi et mesurer le travail accompli par l’équipe en place depuis 5 ans autour de lui.

J’ai étudié le projet du candidat et j’apprécie la trajectoire visée pour Fréjus.

Je suis sans étiquette politique, c’est vrai. Mais il n’est pas question de carte d’un parti lorsque l’on se met au service d’une ville : il s’agit, dans ces élections, de la carte « Fréjus».

C’est donc ainsi que j’ai décidé de donner ma confiance et d’apporter mon soutien à David Rachline au sein de la liste d’ouverture et de rassemblement « Fréjus Réunie ».

Partagez cet article :